Les 9 extensions WordPress indispensables et gratuites que j’installe dès la création d’un nouveau site

De par mon expérience, il y a des plugins WordPress qui sont à installer sur toute nouvelle installation WordPress. Tous les plugins cités ci-dessous sont gratuits et disponibles depuis votre administration WordPress, via le menu Extensions > Ajouter. N’hésitez pas à me dire les vôtres en commentaire, je mettrai bien sûr à jour cette liste de plugins indispensables au fil du temps.

Extension WordPress Clean Image Filename logo

#1 – Clean Image Filenames : Retirez automatiquement les caractères spéciaux de vos médias, et prévenez des problématiques d’images qui ne se chargent plus

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les caractères spéciaux, à savoir les accents, certaines ponctuations, les devises, … bref, de nombreux caractères sont très mal gérées dans les URL. Ceux qui nous intéressent ici sont les accents, que la langue anglaise n’a pas, mais que nous, francophones, retrouvons régulièrement dans le nom de nos images ou nos documents PDF. Par exemple, les captures d’écran sous macOS sont automatiquement nommées “Capture d’écran [jour de la capture] à [heure de la capture]“, donc contenant 2 caractères spéciaux. Si on importe ce type de média dans WordPress, celui-ci va nous l’importer sans faire attention aux caractères spéciaux. Et cela va fonctionner.
Pendant un temps…

C’est une problématique à laquelle j’ai du répondre plusieurs fois, principalement après avoir transféré un WordPress chez un autre hébergeur, mais pas seulement. Les accents dans les images ont provoqué une incapacité au navigateur de les afficher, comme si l’image n’existait pas. Et mise à part renommer les médias à la main via un accès (S)FTP, dans toutes les déclinaisons de taille si ce sont des images, puis remplacer les liens vers les images dans les contenus WordPress… il n’y a pas de solution. La présence d’accents force certains systèmes en encoder les noms des médias, et se confronte à d’autres encodages.

Autant y remédier dès le début avec Clean Image Filenames, qui n’est dédié qu’à cela : lorsque vous ajoutez un fichier dans vos Médias, l’extension retire automatiquement tous les accents et les espaces qui pourraient vous nuire et renomme ainsi vos médias sans que vous n’ayiez à y penser.

2# – Yoast Duplicate Post : Dupliquez les contenus que vous voulez (pages, articles, …)

Par défaut, WordPress ne propose pas la fonctionnalité qui permet de dupliquer un contenu. C’est pourtant essentiel dans la création d’un site WordPress : n’importe quelle page déjà écrite ou importée pourra toujours servir de base de travail une fois dupliquée. Par exemple, si vous avez construit une première page, et que la structure d’une seconde lui ressemblera beaucoup, autant repartir de celle que vous avez déjà créée et n’y remplacer que le contenu, plutôt que de recréer toute la structure, qui serait une perte de temps.

Il existe plusieurs plugins permettant d’ajouter à WordPress la fonctionnalité de duplication, mais Yoast Duplicate Post est la plus populaire, notamment car ses développeurs sont les créateurs de l’extension Yoast SEO, dont je parle plus bas, qui est une référence pour optimiser ses pages pour le référencement naturel sur Google. Or, si vous souhaitez dupliquer le contenu d’une page qui contient des paramètres Yoast SEO, vous souhaiterez parfois dupliquer ces paramètres en même temps que la page elle-même, ce que toutes les extensions de duplication ne feront pas. C’est ce que propose Yoast Duplicate Post.

3# – Imagify : Optimisez vos images à la volée et servez vos images en webp (encore plus légères)

Lorsque vous cherchez à optimiser le temps de chargement de vos pages – un critère important de votre référencement naturel sur Google – le poids des images font partie du top 3 des éléments à prendre en compte. Deux critères sont essentiels à optimiser : leur taille, et leur niveau de compression avec ou sans perte, la perte étant la dégradation de la qualité de la photo. C’est ce que propose de faire Imagify, dont les qualités sont non négligables :

  • Le plugin est gratuit pour 20MB par mois, c’est-à-dire que vous avez chaque mois la possibilité d’optimiser jusqu’à 20MB de photos. Ce sera largement suffisant pour un site vitrine classique, dont les photos redimensionnées dépassent rarement les 650ko, ce qui vous permettra d’optimiser au moins une trentaine de photos.
  • Le plugin compresse vos photos selon un des 3 niveaux de compression disponible, avec plus ou moins de perte. Le niveau de compression activé par défaut propose une compression maximale avec un minimum de perte, et a montré d’excellents résultats sur l’ensemble de mes sites.
  • L’extension redimensionne également vos photos afin que le poids soit réduit au maximum
  • Elle gère toute seule l’affichage des images en webp, c’est-à-dire un format de compression d’image connu sur le web et qui permet de rendre des images beaucoup plus légères qu’avec des formats classiques, comme le jpeg ou le png.
  • Et surtout, contrairement à d’autres plugins gratuits de compression d’image comme le très bon Smush, Imagify se charge d’effectuer les opérations d’optimisation sur son serveur, et non sur le vôtre. Vous pourrez donc profiter des meilleures optimisations peu improte la puissance de votre hébergement.

Pour profiter de Imagify, il vous faudra créer un compte gratuit sur le site officiel d’Imagify. Si vous avez besoin de plus de 50MB, les 500MB sont facturés $4,99 pour un mois, sachant que c’est un abonnement résiliable à tout moment.

3# – Redirection : Laissez l’extension rediriger vos permaliens lorsqu’ils changent, et visualisez les 404

Les permaliens sont une notion essentielle de la vie de votre site. Je l’ai d’ailleurs rappelé dans mon article Pourquoi et comment cacher un site WordPress à Google (le temps de le créer) : des erreurs de permalien conduisent à des Page not found, ou 404. Pour résumer rapidement, chaque page générée par WordPress (pages, articles, catégories, …) a une adresse unique prise en compte par Google, appelée communément URL. Par défaut, dès que vous enregistrez une page ou un article pour la première fois, WordPress génère pour vous un permalien très propre en se basant sur son titre principal, qui donnera naissance à son URL. Google indexe ensuite cette URL dans ses résultats de recherche. Mais pour plusieurs raisons, on a parfois besoin de modifier le permalien d’une page, ce que WordPress nous permet de faire. Mais lorsque Google reviendra sur cette page, l’URL ayant changé, il ne la trouvera plus et génèrera une 404, ce qui baissera la note de votre site pour le moteur de recherche. C’est là que l’extension intervient.

Redirection vous propose de rediriger automatiquement les URL qui ont été modifiées vers les nouvelles, dès qu’il détecte un changement manuel. Si vous modifiez un permalien, l’extension s’occupera de la redirection, ce qui permettra à Google de s’y retrouver et de conserver votre référencement naturel tel quel.
Le plugin vous propose également de garder en mémoire les pages 404 Not Found sur lesquelles les internautes sont arrivés, ce qui vous permettra de paramétrer pour chacune une redirection vers un autre contenu de votre site, et éviter ainsi que les 404 pénalisent votre référencement naturel.

Le reste des extensions arrive bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *