Bien choisir son nom de domaine

Ok, vous réfléchissez à votre nom de domaine. Mais comment le choisir ? Quels sont les codes à respecter ? Sans oublier le référencement naturel. Faut-il des tirets ? Je vous explique tout.

Déjà, qu’est-ce que le nom de domaine ?

Le nom de domaine, c’est l’adresse à laquelle votre site va s’afficher pour vos internautes. Voici quelques exemples que vous connaissez sûrement : wikipedia.org, apple.com, laposte.fr, google.be, …

Prenons par exemple wikipedia.org. Le nom de domaine se décompose en 2 parties :

  • le nom : “wikipedia”
  • l’extension : .org

Choisir son nom de domaine, c’est donc choisir le bon nom et la bonne extension, et va dépendre de plusieurs critères plus ou en moins importants selon vous, votre secteur d’activité, votre clientèle cible, et bien sûr la disponibilité du nom de domaine que vous aurez choisi, car beaucoup d’entre eux ont déjà été achetés, parfois simplement pour les revendre plus chers. C’est pour cela que de nombreuses extensions ont été créées…

Les extensions de nom de domaine

Devant la saturation des noms de domaine déjà réservés, de nombreuses extensions sont apparues pour permettre au plus grand nombre d’avoir le sien. D’autres existaient déjà, mais ont développé un sens nouveau. En voici quelques exemples :

  • .construction, .email, .radio, .travel, .shoes : des extensions créées pour des secteurs d’activité, des médias ou des produits précis, que vous pouvez réserver sans restriction
  • .today, .ninja, .land, .guru : des extensions plus généralistes
  • .io : à l’origine associé au Territoire britannique de l’océan indien, il est très prisé par les entreprises liées à la technologie et l’intelligence artificielle, le .io faisant référence au in-out utilisé en électronique. Par extension, le .io est aussi utilisé pour les déclinaisons du jeu en ligne agar.io.
  • .sncf, .apple, .sony., airbus, .bnpparibas : des extensions évidemment privées (et pas forcément utilisées)

Vous pouvez retrouver la liste complète des extensions disponibles sur Wikipedia.

L’importance du nom de domaine dans le référencement naturel (SEO)

Contrairement à ce que beaucoup pensent, le choix nom de domaine n’est pas un critère essentiel à votre référencement naturel. Vous pourriez posséder 123soleil.corsica – oui, le .corsica existe bel et bien tout comme le .bzh – et vendre des parapluies que ça n’aurait aucune importance.

Alors oui, évidemment, le nom de domaine que l’on choisit peut légèrement influer sur son positionnement sur Google, et certains ouvrages et certaines formations spécialisés en SEO vous l’expliqueront bien mieux que moi. Mais dans tous les cas, pour choisir votre nom de domaine, pensez à votre communication et à votre image de marque plutôt qu’à votre référencement naturel. Votre SEO suivra si vous suivez les bons conseils.

Voici quelques règles que je recommande chaudement pour bien choisir votre nom de domaine.

Les 6 règles à respecter pour bien choisir son nom de domaine

Règle n°1 : priorisez un nom de domaine court

Il s’agit d’une règle liée à votre communication. Parce que apple.com sera toujours plus esthétique et communiquant que apple-ordinateurs-telephones.com. Au pire, ajoutez-y un mot lié à votre secteur ou à votre produit principal.

Exemple : icarius-astronomie.com

Règle n°2 : évitez les mots inutiles

Certains connaissent peut-être l’histoire de facebook.com qui s’appelait avant thefacebook.com. Retirer le the à apporté un vrai plus à l’image de marque du réseau social. Aussi, retirez les mots de liaison dès que c’est possible et pertinent.

Règle n°3 : s’il y a plusieurs mots, vous pouvez séparer les principaux avec un tiret

Ce sera très souvent plus lisible, et toujours un plus pour votre référencement naturel indirect.

Exemple : icarius-astronomie.com plutôt que icariusastronomie.com

Ce n’est bien sûr pas une règle pertinente dans toutes les circonstances, le tiret n’étant pas toujours joli à voir dans un nom de domaine, et étant une contrainte à écrire pour un client. C’est pourquoi arrive la règle n°3…

Règle n°4 : si vous avez un tiret, réservez aussi la version sans tiret

La version sans tiret redirigera vers la version avec tiret, mais vous ne perdrez pas les clients qui essaieront d’accéder à votre site sans ce détail, et vous pourrez plus facilement communiquer votre nom de domaine à l’oral à vos contacts sans qu’ils ne répondent à votre tiret par un “Tiret du 6 ou tiret du 8 ?“. D’ailleurs, le “tiret du 8” est un underscore, et n’est pas autorisé dans les noms de domaine.

Règle n°5 : évitez les nombres

Un nombre communiqué à l’oral peut s’écrire en lettres ou en chiffres, et un chiffre est souvent une plus grande contrainte à écrire pour un internaute. Bien évidemment, si votre marque est connue, comme la néobanque N26, le nombre coule de source puisqu’il est associé au nom de la marque, et crédibilise aussitôt le nom de domaine n26.com, qui est parfait. En revanche, moteuretpneu13.fr ne sera pas du tout pertinent.

Règle finale : projetez-vous dans une publicité écrite à la TV…

… votre nom de domaine vous convient-il ?

Si ce n’est pas le cas, sachez qu’un changement de nom de domaine n’est jamais un problème lorsqu’on prend les précautions qui s’imposent, notamment et surtout pour votre référencement naturel. Donc vous n’êtes jamais liés à vie à un nom de domaine, il pourra changer quand vous le voudrez.

Vous avez d’autres conseils ? N’hésitez pas à écrire en commentaire d’autres conseils que j’aurais oubliés, je les ajouterai aussitôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *